Déportivo:Ne le dis à personne et personne ne le saura

From Lyriki
Revision as of 05:15, 3 January 2008 by Girino (talk | contribs) (New page: <lyrics>L’été, l’été souverain peut bien nous bercer Tout le long des rues, sillonne-les, sillonne-les C’est drôle en l’absence, de freins si tu penses Qu’on peut arrêter ...)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

L’été, l’été souverain peut bien nous bercer
Tout le long des rues, sillonne-les, sillonne-les
C’est drôle en l’absence, de freins si tu penses
Qu’on peut arrêter

Oh arrêter
Oh ne prends rien, ça vaut mieux
Ca ne changera rien
Du moins


Si il pleut, oh si tu veux bien
J’irai visiter les villes qu’on avait survolées, survolées
C’est drôle en l’absence, de fin si tu penses
Qu’on doit arrêter

Oh arrêter
Oh ne prends rien, non, ça vaut mieux
Ca ne changera rien
Du moins, si il pleut
Prends l’argent
Allez, Fous le camp


Divise ça en mille si tu veux
Si ça va trop vite oh dis-le !
Les promesses, ma jeunesse
J’aime encore l’été délicieux
Les rives et les printemps heureux
La bohème, oh la bohème