Triptik:Panik'

From Lyriki
Jump to: navigation, search

Je sens ce truc me grater la gorge
Ais-je attrapé la mort?
Je sens mon cas s'aggraver d'abord
Comme une poignée de sable qui arrache mon larynx
un voile qui oppresse mon torax
un souffle rauque des t-rex, des crises d'asme,
que je m'épanouisse, non
c'est le spasme ou l'évanouissement
je tâche de respirer doucement
mon angoisse, mon batement cardiaque s'en ressent
quasi incandescent
Assis, me ronge dans les cendres
Seul dans les transports je transpire
Derrière, ce son de walkman genre transe/gore m'exaspère
Il me faut ma ventoline,
mon médicament, le seul
Mais ou est passé ce putain de médoc en aérosol?
Me viennent des visions de cendrier sale, de mégots
Mais le calendrier parle, ça ça ne pardonne pas:
40 garos par jour, plus de trente bédots par jour,
pas de sport, multiplié par 10 fois 365 jours
Je sors à Bastille, titube, vacille
tombe dans les vappes,
Ainsi je succombe dans mon rap

Des fois c'est comme si j'étais le pantin
dans un engin sans frein, à plus de 120
dans une foutue descente sans fin
je tente un virage suicide, tout proche du fossé
Mais j'accroche un rocher
c'est rien, juste mon pare-choc cabossé
Je dévale la montagne
elle crache des pierres qui pètent mon pare-brise
Je m'en bas les oueb, j'ai ni vignette ni carte grise
Au tournant, je croise un barrage de flics
J'accélère, je me dis "ça passe ou ça casse"
mais ils canardent ma vitre
Ah bon, c'est ça? Je fonce dans le tas
s'ils sont dix ou onze devant moi
bande de cons, vous êtes content, là? pd
Je m'en sors, mais j'aurais peut-être pas du
J'ai pas de remord, c'est juste que j'ai ces tapettes au cul
Ils tirent dans mes pneus
Oula, ça devient sérieux!
Mais je continuerai, messieurs
et ce tant qu'il me reste mes putain d'essieus
Une bretelle d'autoroute, la providence!
Derrière la police freine. Sa mère, je suis dans le mauvais sens
Je zigzague, les caisses klaxonnent
Vil braque faut pas que je cartonne
Puis j'entend la voix d'un gars dans un mégaphone:
il me dit "Rends-toi, rends-toi! "
Des hélicoptères, seulement ça?
ils tentent de m'arrêter en volant juste au dessus de moi?
En plus ya ce gars éledroyé(?) qu'essaye de sauter dans mon cabriolet
Je fais un écart, il mange l'asphalte, olé!
J'attrape le patin de la machine, monte et atteind la cabine
Je braque le pilote, m'envole, bye bye les coyottes!